logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Cybersurveillance
Pegasus: L’Espagne avoue avoir espionné 18 indépendantistes catalans

06.05.2022 à 10 H 26 • Mis à jour le 06.05.2022 à 10 H 29
Par

La directrice des services de renseignement espagnols, Paz Esteban, a reconnu que son organisation a espionné des indépendantistes catalans grâce au logiciel-espion de la société israélienne NSO, Pegasus, rapporte l’AFP.


Interrogée pendant près de 4 heures par la commission parlementaire des « secrets officiels », Esteban a assuré que cet espionnage s’est fait dans un cadre légal. Des mandats ont été émis par un juge afin d’autoriser cette surveillance. Selon Esteban, 18 indépendantistes ont été espionnés.


Pour rappel, Madrid a annoncé lundi que les téléphones du président du gouvernement, Pedro Sánchez, et de Margarita Robles, ministre de la Défense, ont été infectés par le logiciel-espion Pegasus en 2021.


Pour le moment ni l’origine de l’intrusion, ni les contenus piratés n’ont été précisés. Ce que l’on sait, c’est que 2,6 gigaoctets ont été extraits du téléphone de Sánchez, alors que seuls 9 mégaoctets ont été copiés du téléphone de Robles.


L’ancienne ministre de la Défense, Arancha Gonzalez Laya aurait aussi été victime de cet espionnage. Pedro Sánchez s’exprimera devant le Congrès espagnol pour éclaircir cette affaire d’espionnage.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu