logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Aéronautique
Safran inaugure son usine de nacelles, un investissement de 115 MDH alloué

21.06.2022 à 20 H 31 • Mis à jour le 21.06.2022 à 20 H 31 • Temps de lecture : 3 minutes
Par

Le groupe industriel et technologique Safran, spécialisé dans les domaines de l'aéronautique, de l'espace et de la défense, a inauguré, ce mardi à Casablanca, l'extension de son site Safran Nacelles Morocco dédié à la production de nacelles d’avions.


Inaugurée en présence du ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, du ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil, du directeur général de Safran, Olivier Andriès, du président de Safran Nacelles, Vincent Caro, et du président du conseil d’administration de Safran Nacelles Morocco, Hamid Benbrahim El Andaloussi, cette extension de 6 000 m² sera réservée à la production de nacelles pour les Airbus A320neo et les avions d’affaires haut de gamme Gulfstream G700/G800.


Ce déploiement, qui a nécessité une enveloppe de 115 millions de dirhams, vise également à accompagner le plan de développement industriel de l’usine pour davantage d'efficacité et de performance afin d’augmenter les cadences de production des nacelles demandées par les clients.


Avec l’intégration des meilleurs standards de l’industrie aéronautique, Safran Nacelles Morocco devient ainsi le site de référence de Safran au Maroc et entre dans l’ère du « Manufacturing 4.0 » avec une volonté de digitaliser ses processus de production et de réduire son empreinte environnementale.


Safran Nacelles Morocco a doté ses installations d’équipements tels qu’un autoclave de grande taille, des stations de travail ergonomiques, des machines d’usinage ou encore des robots et cobots de dernière génération. Le site a également doublé la superficie d’une salle dédiée à la fabrication de pièces en matériaux composites, passant de 1 800 m² à 3 600 m².


Sur le plan des ressources humaines, Safran Nacelles Morocco forme, dans le cadre de son développement, 850 salariés qualifiés en fabrication, en composites et en assemblage de nacelles afin qu’ils développent de nouvelles compétences notamment en ingénierie. Une centaine de nouveaux collaborateurs viendront d’ici la fin de l’année renforcer l’effectif de la société.


« Il s’agit du site le plus important de Safran Nacelles dans le monde et nous sommes fiers des compétences marocaines qui ont permis aux investisseurs dans l’industrie, de manière générale, et dans l’aéronautique, en particulier, de renforcer leur empreinte au Maroc et de faire confiance à notre pays pour aller encore plus loin et monter en gamme », a déclaré Mezzour.


Il a également affirmé que le Maroc entre dans une nouvelle ère de l’industrie aéronautique qui fera de lui un centre technologique et d’excellence et lui permettra de se positionner comme acteur majeur de niveau mondial.


«  Ce nouvel investissement confirme la volonté de Safran de se développer durablement au Maroc », a précisé le directeur général de Safran, Olivier Andriès, insistant sur le volet de l’innovation et de l’excellence opérationnelle qui sont les clés pour les clients de Safran.


Et d’ajouter que « l’implantation du groupe dans le Royaume est stratégique et nous savons pouvoir compter sur les autorités marocaines et sur un personnel qualifié grâce au partenariat avec l’Institut des Métiers de l’Aéronautique », relevant que les activités aéronautiques de Safran au Maroc comptent 3 400 collaborateurs.


Dans le but de contribuer à réduire de 30 % les émissions de CO2 des installations de Safran dès 2025, le site se dote d’une centrale électrique dont l’énergie sera fournie par 3 000 panneaux photovoltaïques installés sur la nouvelle extension ainsi qu’en ombrière du parking. Opérationnelle en août 2022, elle produira 20 % de l'électricité du site et permettra une économie de 2 000 tonnes de CO2 chaque année.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu