Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Grand angle

Thomas Piketty: la propriété, c’est le mal

13.09.2019 à 12 H 42 • Mis à jour le 13.09.2019 à 12 H 42
Par et
ESSAI
Du haut des 1 200 pages de son dernier ouvrage, Piketty fracasse le débat public et politique, en explorant des voies pour « dépasser le capitalisme ». Mais comment mettre en œuvre ces propositions radicales visant à redéfinir la notion même de propriété ? Et suffiraient-elles à détruire les piliers de l’hyper-capitalisme contemporain ?
Réservé aux abonnés Il vous reste 99% de l'article à lire. La lecture de cet article est réservée aux abonnés du Desk.
Pour lire cet article, abonnez-vous dès maintenant !

Vous avez déjà créé un compte ?

Par Joseph Confavreux
En partenariat avec Mediapart
Le Desk Grand angle