Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Enquête - Partie 3La lente agonie de la veille sanitaire marocaine

10.02.2018 à 17 H 38 • Mis à jour le 10.02.2018 à 17 H 38
Par Ali Amar
Cœur du système de santé, la Direction du médicament et de la pharmacie (DMP) et son Laboratoire national du contrôle des médicaments (LNCM) subissent une sévère hémorragie de leurs cadres. Sous le coup d’un warning de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la pré-qualification du LNCM est menacée. Son retrait anéantirait les capacités à l’export de l’industrie locale
Réservé aux abonnés Il vous reste 96% de l'article à lire. La lecture de cet article est réservée aux abonnés du Desk.
Pour lire cet article, abonnez-vous dès maintenant !

Vous avez déjà créé un compte ?

Par Ali Amar @MarocAmar
Le Desk Newsroom