S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Covid-19
Le Kremlin affirme que la pression exercée sur les pays pour qu’ils rejettent le vaccin russe Sputnik V est sans précédent

16.03.2021 à 15 H 01 • Mis à jour le 16.03.2021 à 15 H 02 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

Le Kremlin a déclaré mardi que la pression exercée sur certains pays pour refuser d'acheter le vaccin russe Sputnik V contre COVID-19 était à des niveaux sans précédent mais n'avait aucune chance de réussir, rapporte l’agence Reuters.


Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a fait ces remarques lorsqu'on lui a demandé de commenter un rapport du gouvernement américain qui semblait montrer que les États-Unis avaient tenté de dissuader le Brésil d'acheter Spoutnik V.


Le rapport, publié sur le site officiel du Département américain de la santé et des services sociaux (HHS), détaille le travail du Bureau américain des affaires mondiales (OGA) pour « combattre les influences malignes dans les Amériques ».



Le rapport décrit les efforts diplomatiques de l'agence pour contrer ce qu'elle décrit comme des tentatives de pays, y compris la Russie, d'accroître leur influence dans la région, au détriment de la sûreté et de la sécurité des États-Unis.


« Les exemples incluent l'utilisation du bureau de l'attaché sanitaire de l'OGA pour persuader le Brésil de rejeter le vaccin russe anti-covid-19 », indique le rapport du gouvernement.


Le porte-parole du Kremlin, Peskov, a refusé de commenter spécifiquement le rapport, mais a déclaré que la Russie était contre la politisation de la situation autour des vaccins.



« Dans de nombreux pays, l'ampleur de la pression est sans précédent ... de telles tentatives égoïstes pour forcer les pays à abandonner tout vaccin n'ont aucune perspective », a-t-il déclaré.


« Nous pensons qu'il devrait y avoir autant de doses de vaccins que possible pour que tous les pays, y compris les plus pauvres, aient la possibilité d'arrêter la pandémie », a déclaré Peskov.


Le Maroc a commandé 1 million de doses du Sputnik V à Moscou. Un premier lot de 500 000 doses est attendu fin mars.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu